Résultats : Microsoft paie son dû