Révolution 2.0 : la Tunisie deviendra le leader de l'offshore francophone

Mis à jour le
Révolution 2.0 : la Tunisie deviendra le leader de l'offshore francophone
 

La révolution du jasmin permettra très rapidement à la Tunisie de jouir d'un excellent climat des affaires et de répondre aux besoins croissants d'externalisation des services informatiques de l'Europe.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Kot6
    Kot6     

    mon post est une réponse à one3

  • Kot6
    Kot6     

    Votre approche à la réalité du terrain de la révolution tunisienne est très simpliste et superficielle. En mots simples, je vous rappelle que l'appelation officielle de cette révolution est 'Révolution de la Dignité', pas celle du 'Pain'. Mohamed Bouazizi s'est immolé car il a été humilié et non car il a été affamé. Et le peuple tunisien (toutes classes confondues) s'est soulevé pour défendre et reprendre cette dignité perdue depuis des décennies. Réduire les tunisiens à de simples khobzistes, ça c'était l'une des politiques de Ben Ali. Ce que vous dites entre dans le mème cadre de cette vision dépassée et arriérée.

  • Tunisien 2.1
    Tunisien 2.1     

    Bonjour,
    La révolution du peuple tunisien est justement une révolution contre la misère, le mal de vivre, la distribution inadequate des richesses ,le chômage et surtout pour retrouver une dignité perdue.
    Croyez-vous vraiment que les jeunes compétences tunisiennes sont fières de travailler dans des multinationales avec des salaires équivalent au 1/4 ou 1/5 de leurs homologues europpéens (et encore je suis bon prince)?
    Croyez vous vraiment que les maitrisards et ingénieurs tunisiens sont fiers de travailler dans des centre d'appels ?
    Croyez vous vraiment que ces mêmes compétences tunisiennes sont fières de travailler avec des taux horaires et des conditions de travail inexistantes en europe ?
    Allons, il faut regarder la vérité en face, la jeunesse tunisienne est en quête de dignité, de reconnaissance au même niveau que leur homologues europpéens, la surexploitation des compétences tunisiennes à des prix dérisoire n'a rien de glorieux à mes yeux, et à les leurs aussi.
    A bon entendeur , salut.

  • one3
    one3     

    Tu crois franchement que les Tunisiens ont vraiment à foutre quelque chose de savoir qu'ils bossent pour une multinationale ?
    A mon humble avis, du moment qu'ils ont du boulot et qu'ils sont en paix, c'est juste ce qui les intéressent, un peu comme partout d'ailleurs.

  • Sallou7
    Sallou7     

    Bonjour,
    Désolé mais j'ai l'impression que certaines personnes de l'élite n'ont toujours pas compris ce que veux dire une révolution. Qui vous dit que les tunisiens qualifés veulent continuer à servir des entreprises internationale et le FMI dans des centres d'appel, qui vous dit qu'après cette révolution, ils ne décideront pas de se retourner vers un nouveau modèle alternatif de développement durable et qui changera le monde comme sa révolution est en train de le secouer. La Chine a censuré le mot Egypt des moteurs de Recherche, donc elle a peur de la contagion et Mr parle du paradis de l'Offshore, typiquement le langage du FMI, créancier de la dictature. Attendez au moins de saoir quelle politique voudra le peuple avant de spéculer et vendre votre marchandise à son nom.

Votre réponse
Postez un commentaire