Sécurité : un marché atomisé