SG CIB mise sur le grid pour la gestion des risques

Pour exploiter un progiciel de simulation des risques de contrepartie, la Société Générale avait besoin pour sa branche CIB d'un calculateur évolutif et économique. Elle a choisi une grille de serveurs-lames sous Linux.

Votre opinion

Postez un commentaire