Si le dieu grec Hermès ressurgissait en 2012, il s'appellerait internet

Pierre Raufast, expert en informatique industrielle(*)

Votre opinion

Postez un commentaire