Standard de documents : Bercy pose ses conditions

En préconisant un format de documents ouvert et libre de droit, le Référentiel général d'interopérabilité proposé par la DGME oblige Microsoft à s'engager sur une voie plus ouverte.