Syntec et 32 écoles d'ingénieurs font cause commune