Télécoms : l'UE s'autocongratule