Toshiba veut sonner le glas des PC