Toulouse réclame 3,8 millions d'euros à Sun

Toulouse réclame 3,8 millions d'euros à Sun
 

La filiale StorageTek du constructeur avait perçu 7,31 millions d'euros d'aides publiques en échange de la création de 470 emplois. Une condition qui n'a en réalité jamais été respectée.

Votre opinion

Postez un commentaire