Trois figures emblématiques du web créent l'Ecole des métiers de l'internet

Trois figures emblématiques du web créent l'Ecole des métiers de l'internet
 

Les fondateurs de Free, de Meetic et de vente-privée.com se sont associés pour lancer une école qui formera des profils pour travailler sur internet. Elle ouvrira ses portes, à Paris, fin septembre 2011.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • XavierHETIC
    XavierHETIC     

    Bien que cette école ai été le sujet de beaucoup de discussion, qu'en est-il aujourd'hui ? Etant ancien étudiant d'HETIC, il existe déjà une formation qui aujourd'hui a plus de 10 années d'expérience dans le web et internet et surtout se réalise en 5 ans avec un diplôme de mise en valeur derrière. Si cela vous intéresse vous pouvez me contacter sur mon blog : http://xavier.naudeau.fr/

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    Informatique (de gestion, ou pas) et des écoles de formation au graphisme ou autre qui existent déjà, cette école n'a rien de nouveau à part qu'on y apprend rien de concret en informatique eu début (pas de programmation ni rien). Et ne croyez pas qu'ils vont prendre tout le monde, même à ce prix-là, ils ne prendront que les meilleurs dossiers pour avoir le + haut % de réussite.

  • Yamna
    Yamna     

    L'idée est bonne, une jeune école existe déja avec le même esprit depuis plus de 2 ans. www.ewa.ma

  • Plown
    Plown     

    http://www.educpros.fr/detail-article/h/70c1ea536b/a/webacademie-zup-de-co-lance-une-formation-de-developpeur-web-avec-lepitech.html

    Web@cademie propose le même genre de formation, et pour réellement moins cher !!

  • tyranausor
    tyranausor     

    Une nouvelle école d'informatique (un peu cher) qui, je l'espère, sera bientôt implantée partout en France pour nous apprendre pleins de choses sur Internet et de ne pas gonfler les journées de cours avec tout un tas de disciplines. En plus, si on peut y aller sans avoir de bonnes compétences et avec un faible niveau après le bac qui ne permet pas d'aller dans de grandes écoles, c'est presque l'école de la dernière chance!

  • Eastchild
    Eastchild     

    Pourquoi se focalisent-ils sur Paris ou sa banlieue ? Dans une technopôle de province (Sophia Antipolis par exemple), ils pourraient trouvé un très bon local pour moins cher qu'à Paris et pouvant accueillir plus d'élèves.

  • villaret
    villaret     

    c'est vraiment une bonne idée, c'est enfin la reconnaissance de notre travail (et parfois des galères subies). J'airai vraiment aimé transmettre un savoir faire de 14 ans de pratique, mais à 65 ans... j'espère qu'enfin grâce à cette école l'on trouvera des web-master, des graphistes, des référenceurs, des praticiens de gestion de campagne commerciale etc, qui auront acquit une solide base de connaissance grâce à cette école.

Votre réponse
Postez un commentaire