Un navigateur virtuel pour limiter les risques du Web

Mis à jour le
Un navigateur virtuel pour limiter les risques du Web
 

Afin de protéger l'entreprise des dangers d'Internet, l'éditeur CommonIT propose, avec sa solution Virtual Browser, de déporter le navigateur sur un serveur qui centralisera toutes les connexions.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • dfages(commonIT)
    dfages(commonIT)     

    Salut,
    je suis un des fondateurs de commonIT, je me permets de répondre à ce commentaire.
    Un firefox qui utilise 37Go de mémoire, c'est évidemment anormal et il y a de toute évidence une fuite de mémoire dans la version utilisée.
    De notre côté, ce qui nous permet de faire rentrer 100 sessions dans 4Go de mémoire, c'est la technique de virtualisation d'OS utilisée.
    Enfin, le moteur de rendu utilisé est configurable (Gecko de Firefox, IE, bientôt Webkit de Safari).

    Daniel.

  • theppeht
    theppeht     

    Oui, oui, 37 Go, oui, oui, on te croie.

  • Manolo Solo
    Manolo Solo     

    A mon avis le navigateur en question est Firefox.

    Rien que chez loi si j'ouvre juste la la page de Google et que je ne fais rien d'autre et bien au bout d'une heure c'est 37 Go de mémoire d'utilisée.

    C'est beau le progrès !

Votre réponse
Postez un commentaire