Un sumotori chez Météo France

L'entreprise étrenne un cluster NEC de 16 octoprocesseurs vectoriels. Un minimum pour mieux anticiper la trajectoire des orages ou modéliser le réchauffement climatique.

Votre opinion

Postez un commentaire