Une colonne vertébrale sécurisée

Le SGDT ne se contente pas de gérer les données techniques. Il devient la poutre maîtresse du PLM en automatisant le processus et la collaboration, et aussi le lien avec le reste du système d'information.

Votre opinion

Postez un commentaire