Une députée PS propose de renforcer la pharmacovigilance grâce au numérique

Une députée PS propose de renforcer la pharmacovigilance grâce au numérique
 

De récents scandales (Mediator, Diane 35) ont montré les limites d'une pharmacovigilance basée essentiellement sur la collecte et l'analyse des déclarations d'effets indésirables.

Votre opinion

Postez un commentaire