Vers un pôle de compétitivité dédiés aux logiciels libres