Vive la crise !
 

Et si, finalement, l'informatique devenait la planche de salut d'une industrie fragilisée ?

Votre opinion

Postez un commentaire