Les marchés financiers auront connu vendredi dernier la séance la plus catastrophique de leur histoire, du point de vue de la capitalisation perdue.
 

Ce vendredi 24 juin 2016 restera à tout jamais dans les annales boursières. Selon les données de Standard and Poor’s, 2.000 milliards de dollars de capitalisations boursières sont partis en fumée sur cette seule journée.

Votre opinion

Postez un commentaire