× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
AG Renault
 

La contestation des actionnaires n'a jamais été aussi forte qu'en 2017, année clé puisque la rémunération des dirigeants doit désormais être approuvée lors de l'assemblée générale. Les patrons d'Atos, Renault, Thales et Solocal par exemple, ont évité de justesse le rejet.

Votre opinion

Postez un commentaire