Mis à jour le

FORT-DE-FRANCE (FRANCE) (AFP)--Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré jeudi que, "malheureusement, du fait de l'absence de croissance", la Cour des comptes avait raison de craindre un dérapage du déficit public en 2013 par rapp

Votre opinion

Postez un commentaire