Mis à jour le

(CercleFinance.com) - A part Londres qui profite des derniers chiffres de l'inflation, l'heure reste aux prises de bénéfices sur les marchés européens, les opérateurs préférant plutôt s'alléger alors que des propos de Charles Evans font crai

Votre opinion

Postez un commentaire