Mis à jour le

MILAN (Dow Jones)--Le constructeur automobile coréen Hyundai (005380.SE) a rejeté mardi les accusations de dumping du gouvernement français à son encontre, arguant du fait qu'il a importé moins de voitures de son pays d'origine au premier semest

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire