L'amende de 400 millions de dollars à laquelle est exposée Morgan Stanley pourrait être une des plus importantes jamais payée par une banque d'affaires dans un dossier d'abus de confiance.
 

L’histoire pourrait faire sourire, mais elle est considérée par la prestigieuse banque américaine avec le plus grand sérieux. Une de ses gérantes-vedette est accusée d’avoir entretenu une liaison avec un de ses plus gros clients, qui aurait été floué d’une partie de sa fortune.

Votre opinion

Postez un commentaire