Une victoire de Marine Le Pen inquiète de plus en plus les investisseurs.
 

Alors que la candidate frontiste caracole en tête des sondages pour le premier tour de l'élection présidentielle, l'écart de taux entre l'OAT française à 10 ans et le Bund allemand est passé de 45 à 80 points depuis le début d'année.

Votre opinion

Postez un commentaire