La situation devient de plus en plus complexe pour les banques européennes, entre craintes de Brexit, environnement de taux bas et futurs changements réglementaires.
 

Victimes d’une nouvelle vague de défiance, les banques européennes poursuivent leur descente aux enfers sur les marchés. BNP Paribas, Société Générale et Crédit agricole ont perdu plus de 10% de leur valeur en quelques jours. Sur un an, l’indice sectoriel s’effondre de presque 45%.

Votre opinion

Postez un commentaire