Mis à jour le

(CercleFinance.com) - Pour ceux qui douteraient encore du concept de 'guerre des devises' lancée par le Japon, le départ -ou plutôt a démission anticipée du gouverneur de la BoJ (banque centrale) Shirakawa- pour laisser le mains libres à son su

Votre opinion

Postez un commentaire