Mis à jour le

(CercleFinance.com) - Séance révélatrice de l'hyperémotivité ambiante sur les marchés. C'est en l'occurrence la Banque nationale suisse (BNS) qui, en abandonnant le cours plancher des 1,2 franc l'euro qu'elle défendait depuis septembre 2011, m

Votre opinion

Postez un commentaire