Mis à jour le

(CercleFinance.com) - Le spectre d'une intervention militaire contre Damas, ranimé par le soutien de parlementaires américains, plombe le moral des investisseurs à la Bourse de Paris alors qu'une ouverture prudente s'annonce à Wall Street. Vers 1

Votre opinion

Postez un commentaire