Confronté à plus d'une centaine de milliards de dollars de dette, les pétroliers vont connaître une nouvelle phase de restructuration qui s'annonce très difficile.
 

Malgré la forte hausse des cours du brut ces dernières semaines, la phase complexe que vivent les grands groupes pétrolier est loin d’être terminée. Leur priorité? Gérer leur endettement, qui atteint des niveaux critiques, et commence à sérieusement inquiéter les investisseurs.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire