Mis à jour le

(CercleFinance.com) - Les analystes de Morgan Stanley reviennent sur le dossier Peugeot après que le constructeur automobile français ait annoncé qu'il allait passer 4,7 milliards d'euros de dépréciations sur ses comptes 2012. Il s'agit 'd'un me

Votre opinion

Postez un commentaire