× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le

SAN FRANCISCO (Dow Jones)--La France insiste pour conserver une participation dans l'entité qui naîtrait de la fusion de EADS (EAD.FR) et BAE Systems (BA.LN), mais pourrait accepter de n'avoir que 9%, contre 15% actuellement détenus dans EADS, rap

Votre opinion

Postez un commentaire