La crise de la dette grecque a provoqué un bond des échanges de Bitcoin dans le pays, mais le phénomène est sensible sur l'ensemble des plates-formes d'échanges européennes
 

Conséquence inattendue de la crise de la dette grecque, un très net regain d’intérêt pour le Bitcoin. La monnaie électronique était tombée un peu en arrière-plan depuis une vertigineuse vague de spéculation, et prend même des couleurs de valeur-refuge face aux incertitudes du moment.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire