Moins de soutien de la part des actionnaires, emergence d'une volonté de changement chez JP Morgan... Le PDG Jamie Dimon connaît une fin de mandat plus difficile que prévue.
 

A l'occasion de la dernière AG de la plus grande banque d’affaires américaine, les actionnaires ont infligé un camouflet à Jamie Dimon. Seuls 61% d'entre eux ont jugé légitime la rémunération de 20 millions d'euros qu'il s'est octroyé.

Votre opinion

Postez un commentaire