Mis à jour le

(CercleFinance.com) -C'est un vendredi typiquement estival sur les marchés obligataires qui semblent effectuer une longue sieste depuis que les températures ont commencé à se rapprocher des 30° en Europe. Rien ne bouge et le plus gros écart rel

Votre opinion

Postez un commentaire