Mis à jour le

-La France, l'Allemagne et l'Espagne détiendront 28% du capital d'EADS au lieu d'un peu plus de 50% actuellement -EADS veut racheter jusqu'à 15% de son capital pour faciliter la sortie de Lagardère et de Daimler -L'actuel pacte d'actionnaires sera

Votre opinion

Postez un commentaire