7/7

Une fin de vie incertaine

Aussi luxueux soit-il, ce jet privé peine cependant à trouver un acquéreur en raison des nombreux frais d’entretien et de mise aux normes à prévoir. Cloué au sol depuis l'an passé, l’avion commence également à coûter cher à son propriétaire qui débourse 5.000 dollars par mois en frais de stationnement. Aussi, celui-ci pourrait être finalement tenté de s’en débarrasser à un ferrailleur qui le désossera.

JamesEdition

Ce boeing 727 luxueusement équipé ne veut pas finir en pièces détachées