5/7

Le vieux théâtre et le monde moderne

En 2013, Chanel se cherche une identité entre passé et futur. Au Grand Palais toujours, les modèles déambulent cette fois dans un théâtre délabré, abandonné, aux murs déchiquetés, noircis, aux rideaux brûlés. Au loin, on aperçoit une ville du futur, barrées de gratte-ciels modernes. L'idée était "d'opposer le vieux monde et le nouveau monde. Chanel est l'ambassadeur du vieux monde dans le nouveau monde", explique Karl Lagerfeld.

Patrick Kovarik - AFP

Chanel: les défilés les plus spectaculaires