1/5

Nicolas Sarkozy: 'le pire devient possible, voire probable'

L'ancien chef de l'Etat s'est exprimé à Londres lors d'une conférence organisée par Goldman Sachs, comme l'a révélé BFMBusiness.com. Ouvrant la voie à un retour en politique, il a ainsi adressé une pique au gouvernement actuel: "le pire n'est pas certain, mais il devient possible, voire probable", a-t-il notamment déclaré.>>Votez pour la phrase de la semaine.

Philippe Desmazes-AFP

Ils l'ont dit