× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Philippe Vivien recommande de développer la formation et la mobilité locale et interne
 

Philippe Vivien, DRH d’Areva, explique à BFM Business, ce lundi 17 décembre, quels sont les enjeux majeurs des négociations entre les partenaires sociaux sur la sécurisation et la flexibilité de l’emploi.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jeff1965
    jeff1965     

    marre de la flexibilité , marre de la pauvreté ;marre de la précarité du travail prôné par le medef ,marre de la mobilité , marre des aides aux entreprises, marre de dire que nous salariés somment fainéants , marre de voir nos salaires diminuer toujours un peu plus, marre des patrons voyous qui se gavent malgré des licenciements , marre que 70% des français payés moins de 1730 euros soient pointés du doigt et que ce soit les seuls a vraiment payer la crise et à qui sans cesse il est demandé des sacrifices marre de traiter les chômeurs de glandeurs alors même que ce sont les entreprises et les politiques qui sont coupables de ce marasme ,marre que tous les politiques en europe stigmatisent toujours ceux qui ont le moins que l'on traite d'assistés ou pire parfois, marre de la société de marché qui détruit la vie des gens et les fragilise ,marre de payer pour ceux qui s'évadent fiscalement pour les fraudeurs les exilés fiscaux, marre des plaintes du Medef des libéraux des économistes des politiques des banquiers des actionnaires des patrons de l'europe du FMI de la BCE qui viennent nous imposer leurs règles alors même qu'ils vivent eux grassement et ne vivraient pas avec moins de 1700 euros par mois avec nos charges factures impôts et taxes ou aller travailler pour 400 euros par mois et vivre dehors, marre de ce naufrage social, marre que l'on maltraite les retraités et que l'on méprise leur revenu , marre des dépenses de l'état ,marre de payer pour les erreurs des politiques et des entreprises , marre de la mondialisation et des vautours du capitalisme marre ,marre marre : mais qui s'intéresse à notre vie celle de l'être humain et non de l'argent? doit-on être sacrifié sur l'autel de la finance et du capitalisme?

  • jeff1965
    jeff1965     

    le modèle allemand a fabriqué 25% de travailleurs pauvres et une grande précarité de l'emploi et pour info les patrons veulent licencier juste pour pouvoir faire chuter les salaires et ceux qui travaillent font vivre les entreprises et engraisser pas mal de patrons j'invite chacun à essayer de vivre avec 500 euros par mois pour comprendre ce que c'est... c'est indigne d'un pays de précariser les individus c'est un crime économique contre l'humanité

  • geko
    geko     

    "Ne pas avoir peur de recruter" Comment un patron ne doit pas avoir peur de recruter si en contrepartie il ne peut pas licencier sans avoir d'énorme contraintes. Voyez le modèle Allemand qui embauche facilement car ils peuvent licencier en cas de besoin sans problème. Il faut beaucoup plus de souplesse dans l'embauche et le licenciement sans cela nous allons droit dans le mur.

Votre réponse
Postez un commentaire