× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
10% des allocataires arrivent à Pôle emploi après une rupture conventionnelle.
 

Les négociations sur l'assurance-chômages s'enlisent. La séance prévue ce jeudi 13 mars a ainsi été reportée. Parmi les points de friction entre patronat et syndicats: les ruptures conventionnelles, qui coûtent cher à l'Unedic.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • provencal le gaulois
    provencal le gaulois     

    6 ans après vous découvrez seulement que ces ruptures conventionnelles ne sont qu'une magouille pour protéger les patrons aux frais du contribuable ??

Votre réponse
Postez un commentaire