× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
La page Facebook du mouvement des poussins, qui promet d'amplifier la lutte si une limitation dans le temps de leur statut est actée.
 

Le mouvement des poussins s'est mis en ordre de bataille ce mercredi, à la veille d'une rencontre avec Sylvia Pinel. Leur fronde continuera si la ministre déléguée à l'Artisanat persiste à vouloir limiter leur statut dans le temps.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Salomon Gherabli
    Salomon Gherabli     

    Lorsqu'on voit les courbes de croissance du nombre de créations d'auto-entreprises, Le Président Sarkozy peut être fier de ces résultats. Plus de 300.000 entreprises créées chaque année depuis 2009 : 1.277.934. L'auto-entreprise a dû dissoudre à elle seule une très grande partie du marché noir.
    Sachant que les trafiquants en tout genre ne pourrons jamais se déclarer... quel que soit le système proposé.

    Cette augmentation de croissance est encouragée par la gestion simplissime de l'entreprise. Pas de perte de temps en comptabilité, en TVA, en bilan, etc...
    Les charges restent relativement lourdes, mais c'est le prix à payer pour faire son travail en toute sérénité et rassurer le client qui peut recevoir une facture qu'il pourra déduire de ses charges. Donc la société y gagne dans son ensemble.

    Remettre en cause ce système, c'est resalir le marché ! Et la concurrence sera alors injuste. Les PME et les artisans auront plus à perdre qu'à y gagner. Et ils ne sauront pas vers qui se tourner cette fois.

    De plus, c'est une honte pour ces "râleurs" professionnels.
    Ils osent reconnaître qu'un tout petit poussin d'autoentrepreneur leur grignote leur part de marché. Avec les moyens dont ils jouissent pour gérer leur affaire !!!!
    Ils devraient plutôt s'adresser à leur service marketing ou à des agence de communication qualifiées... mais certainement pas incriminer les "petits".

    C'est toujours pareil, l'humain assume mal son infirmité congénitale, son incapacité structurelle, il a toujours besoin de trouver des boucs émissaires, pour surtout ne pas remettre en cause son petit confort et son équilibre petit bourgeois.

    M. Hollande qui veut de la croissance, choisit paradoxalement de détruire une source de revenus importantes pour l'état. Source de profit et de stabilité pour plus d'un million de foyers.

    Eh bien non ! Je dis non ! Les euto-entrepreneurs se batteront avec fermeté et vigueur dans le respect de la Société française et des valeurs de la République.

  • diard jean paul
    diard jean paul     

    il n'est pas question que cette maudite réforme passe et s'il le faut j'irais a paris pour manifesté mon raz le bol on ne demande rien a personne juste le droit de bossé et on payes nos cotisations et cette pseudo concurrence déloyale face aux artisans c'est du pipo

  • LP67000
    LP67000     

    Pfff, quel dialogue de sourds, d'un coté un gouvernement qui ne comprend rien au micro social simplifié (régime des autoentrepreneurs) et confond les taux, de l'autre une large majorité d'autoentrepreneurs qui ne maitrisent pas non plus le cadre....
    Savez vous que la hausse au 1er janvier 2013 des cotisations conduit actuellement un AE à cotiser plus qu'un gérant de SARL? Un dialogue de sourds je vous dis...Bien à vous.

Votre réponse
Postez un commentaire