× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Si le site ExxonMobil de Notre Dame de Gravenchon (1.000 salariés pour la raffinerie) basculait dans la grève mardi 24 mai 2016, cela signifierait que les trois plus grosses raffineries de France seraient stoppées.
 

La CGT et FO appellent à la grève le personnel du site ExxonMobil de Notre Dame de Gravenchon, près du Havre dès mardi 24 matin pour mettre à l'arrêt la 3e plus grosse raffinerie française et la 7ème sur les 8 en France.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 109600
    109600     

    Et pendant ce temps là, les chinois travaillent.
    Continuez comme ça les gars. Vous êtes les meilleurs outils pour que vos entreprises soient rachetées par des asiatiques.
    Les plus chanceux de vos enfants balaieront les couloirs, nettoieront les toilettes ou serviront les repas aux patrons, ingénieurs, cadres étrangers qui seront les nouveaux propriétaires de vos usines.

  • Gwallamzer
    Gwallamzer     

    Vos articles sont malhonnêtes… Soit, la CGT d’une raffinerie vote la grève, mais que représentent ces grévistes dans la masse salariale de la raffinerie : 30% max… Cela ne veut pas dire que la raffinerie ferme ou suspend son activité.
    Vous ne faites pas de distinction entre raffinerie en grève et fermée (stoppée parce que ne pouvant fonctionner) et blocage, ce n’est pas la même chose. L’un est légal , l’autre pas.
    Enfin, je n’ai pas lu un seul article rappelant que si la grève est tout à fait légale, en revanche les blocages sont illégaux. Quand bien même 99% des salariés d’une entreprise voteraient la grève. Le droit des 1% restant de ne pas faire grève est tout aussi capital que le droit de grève même….

Votre réponse
Postez un commentaire