Face à l'incertitude du futur statut de résident pour les expatriés, les employeurs préfèrent embaucher des candidats avec le passeport britannique.
 

Le collectif des 3 millions rassemble des travailleurs européens souhaitant continuer à travailler en Grande-Bretagne après le Brexit. Lors d'une journée d'action à Londres, ils ont dénoncé l'attitude des employeurs qui donnent la préférence aux candidats britanniques.

Votre opinion

Postez un commentaire