Brexit : pour les sociétés françaises, il faut "se préparer au pire"

Medef
 

Après le rejet par la Chambre des communes du compromis négocié par Theresa May avec Bruxelles, le Medef s'attend au "pire".

Votre opinion

Postez un commentaire