Mis à jour le
Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, veut que les allègements fiscaux des entreprises s'accompagnent de mesures pour l'emploi.
 

Laurent Berger, le leader de l'organisation syndicale, a réclamé que le "pacte de responsabilité" proposé par le chef de l'Etat ne soit pas "un chèque en blanc aux entreprises", ce lundi 6 janvier.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Ben, c'est assez simple, dans un monde ouvert AUCUNE entreprise ne restera en France si elle n'y gagne pas d'argent .... donc la voilà la contrepartie ...

  • gussaoc
    gussaoc     

    Oui je pense que les chateaux des syndicats seraient des bonnes contre parties!!!!!!!!!

  • servitudevolontaire
    servitudevolontaire     

    Les Escrocs
    http://www.dailymotion.com/video/xob49v_francois-asselineau-les-escrocs-la-confederation-europeenne-des-syndicats_news

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    finalement, rien de très nouveau et on revend deux fois la même chose, fort ce gouvernement ! "ce pacte reposerait sur la montée en charge déjà prévue du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE)"

Votre réponse
Postez un commentaire