× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Le nombre de radiés de Pôle emploi est passé de 200.000 à 270.000 entre juillet et août.
 

Le gouvernement a annoncé ce mercredi 25 septembre une baisse "significative" du chômage au mois d'août. Une baisse en réalité amplifiée par une forte hausse de radiations d'inscrits à Pôle emploi.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

64 opinions
  • Galaxie Tourbillon
    Galaxie Tourbillon     

    Si l'on part du principe qu'il y a 200 000 demandeurs d'emploi radiés sur non présentation aux RDV fixés par P.E., il y a actuellement 3,23 M de demandeurs d'emploi....

    3, 23M / 200 000 = 16,15, donc en environ 17 mois il ne devrAIT plus y avoir de demandeurs d'emploi.... l'état nous prend vraiment pour des cons !

  • HEUREUX43
    HEUREUX43     

    PS , bandits et tricheurs ! bel exemple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • bul3
    bul3     

    Que l'on cesse de manipuler les
    chiffres, et ce depuis longtemps,
    et que l'on dénombre les sans-emplois.
    point barre.

  • elminster
    elminster     

    Petite précision, la prime de licenciement est bien versé au licencier et une autre indemnité en supplément (cette contribution comprend l’ensemble des charges patronales et salariales avec le salaire du préavis max 3 mois) est reversé à pole emploi pour financer la sécurisation de l'emploi. En gros un licenciement économique coute très cher à une entreprise.

  • deuxc
    deuxc     

    Statistiques frauduleuses. C'est tout.

  • Jaddius
    Jaddius     

    Je suis bientôt radié, ça fait un chômeur de moins ? Non, juste un oublié de plus.

  • spncky
    spncky     

    tout a fait d accord le gouvernement nous prend pour des imbéciles....

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    le gouvernement devrait s'en réjouir ...car demain ne sera pas comme aujourd'hui

  • jpmultimed
    jpmultimed     

    En dehors de l'aspect communicatif et politique de ce faux bilan, nous sommes devant un mensonge d'état. Toute personne licenciée peut aujourd'hui bénéficier du choix entre l'inscription à pole emploi ou opter pour le parcours de sécurisation professionnelle. Dans cette optique la prime de licenciement est reversée aux Assedic et permet à la personne licenciée de percevoir environ 80% de son salaire pendant un, sans être inscrite et donc intégrée dans les effectifs de pôle emploi. Ils se trouvent donc hors statistiques et ils sont plusieurs dizaines de milliers. Si l'on ajoute à cela, les emplois d'avenir, les emplois aidés et les emplois jeunes, qui ne persisterons pour la plupart (comme à chaque fois que l'on a créé ce profil de poste) que tant que les subvenions seront au RV, ainsi que tous ceux, et la liste est longue, désinscrits pour raison personnelle ou parce qu'en fin de droits, ou bien encore ceux qui ont opté pour l'autoentreprise et en échec ne peuvent se réinscrire, parce devenu travailleur indépendant, nous sommes très loin du compte et les chiffres proposés sont totalement erronés et mensongers

  • vicenzo
    vicenzo     

    500000 contrats aides 277000 radiations tu nous prend pour des cons flamby

Lire la suite des opinions (64)

Votre réponse
Postez un commentaire