Compétitivité: Patrick Artus évoque trois pistes dont un modèle "à l'allemande" (Vidéo)

Mis à jour le
Patrick Artus est l'auteur de l'ouvrage "La crise de l'euro, en sortir par de nouvelles institutions". Il était l'invité de BFM Business ce lundi 22 octobre.
 

Le directeur des études économiques et de la recherche chez Natixis était l'invité du Grand journal de BFM Business, ce lundi 22 octobre. Il a fait part de ses propositions pour améliorer la compétitivité française.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jeff1965
    jeff1965     

    encore un banquier qui nous donne des leçons lui qui chez natixis n'a même pas prévu dans le cadre des motifs de déblocages exceptionnels de l'épargne inter-entreprise dans le motif n°5 le décés d'un enfant : honteux

  • Capfroid Froid Et Climatisation
    Capfroid Froid Et Climatisation     

    Fort décevant de la part de M ARTUS dont j'avais lu une analyse bien plus intéressante sur la compétitivité et de la valeur d'une nouveau et futur FRANC à 1 Euro pour 1 dollar qui pourrait dévaluer de 2% ( je pense qu'on pourrait aller au pire à -30% a terme).

    La déception que je ressent à 48 ans apres une carriere commercial et entrepreneur, c'est que ne s'expriment pas sur les antennes lesbonne personnes qui parlent d'abord de ce qui fait que la france devrait davantage une nation commerciale et pour ça avoir une INDEPENDANCE MONNETAIRE ( Voir www.u-p-r.fr M ASSELINEAU - entre autres mais aussi SAPIR OU DELAMARCHE dans leur domaines) Indépendance monetaire et ACTION VOLONTE INVESTISSMENT VOIRE OBSCESSION COMMERCIALE en toutes circonstances. IL FAUT VENDRE PLUS QU'ON ACHETE . VENDRE C'EST ETRE SUR DE PRODUIRE. SI ON SORT ( de l'hexagone) ON S'EN SORT mais seulement sans distortion de concurrence entre zone euro et zone Dollar. Car c'est ça LE PROBLEMENT. Donc la SOLUTION ce n'est pas l'UE L'UE c'est le problème. Sortir de l' UE ( art 50 du TFUE) puis sortir de l'EURO ( de manière concertée - dixit SAPiR ca va prendre 15 ans - ou solitaire 2 ans maximum et beaucoup d'espoir en plus). C'est redonner confiance à la France, a ses entrepreneurs, a ses acteurs, ses salariés et tous les autres derriere, je dis derriere les travailleurs du privé et du secteur marchand Derriere et en silence. Puis on reprned le controle des échanges de tout à nos frontières, on impose à notre secteur bancaire national une organisation plus saine, au prix de leur bénéfice ou de nationalisations. On redevient LA FRANCE avec une certaine réputation et autorité géopolitique internationale et SORTANT DE l'OTAN. DIPLOMATIE et COMMERCE sont 2 mamelles de notre pays qui a la chance d'avoir un peuple formidable des lors qu'on le respecte et qu'on ne le galvaude pas. Nous avons la chance d'avoir un territoire privilégié ( 80 millions de touristes par an) . Dernière chose : on interdit aux avocats l'acces au pouvoir executif....... Mieux vaut encore de bons énarques issus du milieu populaire ( segregation positive à faire au début pour limiter l'emprise bourgeoise sur les institutions)

Votre réponse
Postez un commentaire