Mis à jour le
Les PME sont inquiètes quant à l'application réelle du Crédit d'impôt.
 

Même si le gouvernement répète qu'aucune contrepartie ne serait demandée en échange du crédit d'impôt compétitivité (Cice) qui entre en vigueur, le flou persiste sur son application réelle.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • jeff1965
    jeff1965     

    pour info c'est notre argent jeté en pâture dans des sociétés qui ont jetés des milliards par la fenêtre pour nourrir le capital au détriment des salaires alors pour des contre parties .... la part des salaires est tombée à 57% pendant que le capital lui augmentez de 150% et çà c'est officiel sur les dernières années... on bosse pour engraisser les actionnaires et les marchés. rappel : 40 milliards de dividendes en 2012 versés aux actionnaires plus 20 milliards de cadeau aux patrons payés par nos taxes et peut-être avec le diesel que l'on mettra dans nos voitures pour aller bosser et nos patrons venir nous imposer des baisses de salaires au nom de la compétitivité : çà c'est la réalité alors payer pour des patrons est injuste alors même que l'argent ils l'avaient mais l'on donné au capital et non à l'investissement ..oui les patrons sont responsables et ceux qui viennent ici dire que les patrons prennent des risques oublient de dire que des salariés qui signent des contrats avec eux prennent aussi des risques plus sociaux que financiers sans doute mais ils croient plus que certains le pensent en leur entreprise

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    M'enfin ! On réduit une augmentation des taxes, faut bien demander aux bénéficiaires de justifier cette largesse !
    On est en France, pays ou l'administration la plus efficace du monde ambitionne de contrôler chaque euro dans l"entreprise ou chez le particulier. Le poids, croissant, de cette bureaucratie est tel que la paralysie guette ....
    Faut être fou pour oser entreprendre en France, et ça se voit dans les chiffres du chômage qui augmente au diapason du stock de lois, réglementations, charges et procédures.
    Alors quoi ? On en rajoute une couche !

  • Denis Morin
    Denis Morin     

    Usine à gaz vouée à l'échec.

  • lechiffre
    lechiffre     

    On va mettre cette ineptie sur le compte de l'ignorance et non de la stupidité... Ce sont les charges trop élevées qui encouragent l'exil, leur réduction ne l'encourage pas!

  • Aramis
    Aramis     

    La contrepartie devrait être l'emploi ! On va encore donner les moyens aux entreprises de délocaliser.

Votre réponse
Postez un commentaire