× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Michel Sapin, le ministre du Travail, voudrait que les collectivités fassent un geste en faveur des emplois d'avenir.
 

Le dispositif, destiné aux jeunes non-diplômés, n'a pour le moment créé que 5000 emplois, sur un objectif de 100 000 fin 2013. Le ministre du Travail a demandé "un effort" aux collectivités, jeudi 7 février.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Les Ducs de Chevreuse
    Les Ducs de Chevreuse     

    Monsieur Sapin ou le retour du vieux communisme, bourré de mauvaise foi et qui nous montre sa véritable incapacité de gestion.

    L'Emploi en collectivité n'est pas compatible avec Emploi d'avenir.
    Il faut réduire la voilure de l'Etat et faire sauter des échelons de notre millefeuille territorial

    Les collectivités ne sont pas des soupapes d'amortissement des lois stupides!!!
    A rythme, les collectivités passeront au 20h/semaine!

    Nos gouvernants sont véritablement inconséquents.

  • franciseure
    franciseure     

    Sapin, Ministre du Travail ou de la Fonction publique.

  • mamily
    mamily     

    Mr sapin ne sait il pas que les collectivites locales ont largement embauche pour aller a contre courant de l epoque sarkozy .il y a deja pletor de personnes en doublon !

  • sarah040000
    sarah040000     

    SAPIN, ou la mauvaise foi intellectuelle de la Gauche !!!!!!! tarval .;d'accord avec vous .........ils mentent, enfument, ne connaissent rien à l'économie, parlent de sujets dont ils n'ont aucune idée des conséquences...des imbéciles, des incompétents et particulièrement celui ci aussi comme duflot, taubira, peillon, Montebourg ou l'économie de salon !!!!hheheee on croit rêver !!!!!!!

  • tarval
    tarval     

    Ah oui ???

    Monsieur Sapin, avez vous des projets pour les jeunes sans emploi qui ont des diplômes universitaires à BAC + 5 et plus et, qui vont directement du bancs de l’université aux files d’attente décourageantes de Pôle emploi.

    Pôle emploi, où un nombre certains de salariés sont très loin d’avoir le niveau d’études des jeunes qui sont contraints de s’inscrire dans cette agence décalée avec le marché de l’emploi. Un guichet d’enregistrement tout au plus…

    Ces jeunes, Monsieur Sapin, ont fait des efforts pour obtenir ces diplômes. Leurs parents ont fait des efforts pour le leur permettre. Pour quel résultats ?
    Où est la méritocratie dans notre pays ?


    A quand un effort pour les jeunes diplômés exploités, humiliés, sans emploi et la considération qu’ils méritent ?

    De la fac à pôle emploi en passant par des stages dignes de l'esclavage qui ne donnent droit à RIEN pas même 1 ticket de métro.

    Parce qu’ils travaillent 35 heures et plus souvent pour moins de 450 €. Stages qui ne comptent pas comme expérience professionnelle et qui n’ouvrent à aucun droit, ni prestations sociales, ni même minima sociaux…

    Vous savez comment ils vivent, comment ils se nourrissent, comment ils se soignent, où ils se logent et à quelle conditions y compris et surtout dans la capitale. J’avais eu l’assistante parlementaire du candidat Hollande au téléphone à ce sujet… mais depuis il est devenu Président de la République, je ne suis plus d’aucune utilité tant est que j’en ai eu une un jour…

    Rassurez-vous ! Je n’ai pas eu la naïveté de le croire.

    Et pourtant, j’ai voté pour vous.

    Pour la dernière fois.

    Pour en revenir à nos étudiants (2ème et 3ème cycle), que font-ils ces étudiants ? Nos étudiants ? Notre avenir ?

    Beaucoup de jeunes diplômés partent à l’étranger y chercher ce que leur propre pays leur refuse… et souvent, ils reçoivent un bien meilleur accueil !

    C’est sûrement un plus me direz-vous si d’aventure vous me lisiez, Mesdames, Messieurs du gouvernement à la condition de ne pas y être contraint et que ce choix ne soit pas un non choix donc par défaut !

    Et oui, Monsieur Sapin et Madame Fioraso et tous les autres, ni emploi ni avenir pour la jeunesse diplômée !

    Ce n’est pas de la discrimination positive ça ? Par rapport à celles et ceux qui prétendent aux emplois d’avenir ? Qui n’en sont pas si on réfléchit bien… Boucher quelques trous et embellir des statistiques. En attendant, ils ont des revenus que notre jeunesse diplômée et sans emploi n’a pas.

    Je rencontre régulièrement des dirigeants de commerce, artisanat, PME. Leurs propos n’engagent qu’eux mais même gratuits ils n’en veulent pas de ces emplois dit d’avenir ; trop de contraintes, de responsabilités pour un public pas qualifié, pas motivé. Restent en effet, les collectivités…

    Sinon, je croyais que Monsieur François Hollande serait le Président de la jeunesse. Mais de quelle jeunesse ?

    Je me suis lamentablement trompée. Vous, vous tous, trahissez notre confiance, trahissez notre espérance.

    La cerise sur le gâteau, c’est le spectacle clownesque, grotesque et pathétique que vous, représentation politique élue sur des promesses que vous ne tiendrez pas, donnez de la France au monde entier de votre « travail » parlementaire à l’Assemblée nationale, dans les médias et autres réseaux sociaux et même dans la rue.

  • Carambar
    Carambar     

    les collectivités ont l'argent pour embaucher leurs propres agents et s'augmenter : les Avenir de FAUX emplois inutiles en temps de crise... contrat d'avenir : l'entretien de piscine _____super la qualification professionnelle d'avenir

  • altaya
    altaya     

    Un effort des collectivités ?...avec quel argent ?...des hausses d'impôts locaux !...faut vraiment pas être un génie pour sortir des conneries pareilles !.

Votre réponse
Postez un commentaire