En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La grève à la SNCF de ce mardi est la troisième en deux mois
 

Les cheminots ont débrayé ce mardi 26 avril pour défendre leurs conditions de travail. Si le trafic a été fortement perturbé, il n'y a pas eu de raz-de-marée niveau mobilisation.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

35 opinions
  • davcricri88
    davcricri88     

    Pourquoi ne pas dire non plus que l'UE a décidé de repousser l'ouverture à la concurrence le ferroviaire, car ce n était finalement une si bonne idée et que de privatiser le ferroviaire n' était plus une priorité. Et les avantages il n y en a ppas tant que ça.

  • davcricri88
    davcricri88     

    Les pseudos avantages, malgré que PPDA nous a publié un rectificatif sur les erreurs souvent répétées, sans dire diffamations, vous remettez de nouveau sans scrupule, les mêmes inepties. Ce qui est en cours , que gouvernement et UTP refusent de négocier, devrait si vous trouvez cela correcte, vous l 'imposer à tous. Un cheminot à autant de congés et repos que vous contrairement ce que vous croyez, mais pas toujours le samedi et dimanche. Moi personnellement ça fait deux mois que je n'ai pas eu de week end, et ce n est ps du tout aussi bien payé que dans le privé

  • francinette
    francinette     

    Il ne faut surtout pas que François Hollande et le gouvernement cède une fois encore, comme ils l'ont encore fait dernièrement avec les jeunes du mouvement "Nuit debout". Céder, serait à nouveau faire preuve de faiblesse, ce serait une nouvelle capitulation !

  • New-York 16
    New-York 16     

    Les syndicats sont les fossoyeurs de l'emploi en France quand on voit les avantages des employés SNCF c'est une honte mettons tout le monde sur un pied d'égalité au moins qu'ils ne viennent pas piocher dans les caisses du privé pour faire face à leurs dérapages

  • beaudolo
    beaudolo     

    Au lieu de "faire appel", Valls ferait beaucoup mieux de prendre des décisions et surtout d'agir contre des syndicats nuisibles, l'affiche de la cgt mériterait un dépot de plainte du gouvernement. Cela devraitt leur être facile vu les actions menées contre leurs adversiaires politiques avec l'appui de leurs copains les juges! Un cabinet noir doit servier aussi à préserver le pays et pas seulement le président

  • francinette
    francinette     

    Tout ça est sûrement dû à une ouverture à la concurrence du transport ferroviaire qui se profile de plus en plus et doit faire peur à certains employés actuels de la SNCF. La fin du monopole dont bénéficie la SNCF aujourd’hui, pourrait bien sonner le glas des si précieux privilèges dont bénéficient certains employés actuels de la SNCF, et c'est sûrement ça la principale cause de cette énième grève à la SNCF.

    Une ouverture à la concurrence ferroviaire qui, par contre, fait déjà le bonheur de beaucoup d'autres Européens (Britanniques, Allemands, Italiens, ...) grâce, et par exemple, à une très nette amélioration du service au profit des usagers du train.

  • ABC90
    ABC90     

    Mon voisin ..... retraite à 55 ans .... avec une retraite sur les 6 derniers mois de salaire .... 75 % de son dernier salaire .... pris en charge à 100% des soins et avantages ++++ ...... normal ? NON car la caisse de retraite de la SNCF est déficitaire et c'est la caisse générale qui renfloue

  • Agostini
    Agostini     

    SNCF annoncé 24 pourcent Les syndicats eux 50 pourcent on n'est pas loin de la vérité AH AH !!!!!! Les sondages on nous fait avaler n'importe quoi ......

  • beaudolo
    beaudolo     

    Les syndicats étaient au 19e siècle utiles, inutiles au 20e et ils sont aujourd'hui, au 21e siècle, nuisibles!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Le comportement des syndicats français est très négatif, ils sont toujours contestataires et destructeurs, jamais positif. Ces attitudes ne peuvent qu’engendrer conflits et morosité chez les salariés. Totalement indifférent à l’avenir du pays et de ses concitoyens ils donnent une réputation désastreuse de la France à l’étranger qui conduit à une fuite des investisseurs, moteur essentiel du progrès !

Lire la suite des opinions (35)

Votre réponse
Postez un commentaire